Projet
Burundi: Amélioration des systèmes agroforestiers dans les exploitations de café

Engagement international

Burundi: Amélioration des systèmes agroforestiers dans les exploitations de café

Amélioration des activités agroforestières existantes chez les caféiculteurs du Burundi et extension de ces activités à d'autres groupes cibles, ainsi que publication d'études scientifiques sur l'agroforesterie

Le Burundi est l'un des plus petits pays d'Afrique en termes de superficie, mais il est très densément peuplé. En 2020, le pays avait le PIB par habitant le plus bas du monde, avec un revenu annuel d'environ 250 Euros. Le pays est également confronté à des défis écologiques : Entre 1990 et 2000, la surface forestière du Burundi a diminué de 9% - la plus forte baisse au monde durant cette période. Cette évolution est dévastatrice en raison du paysage vallonné et les agriculteurs perdent chaque jour des sols précieux à cause des glissements de terrain. La perte d'une telle superficie forestière rend également le Burundi très vulnérable aux effets négatifs du changement climatique. Les récoltes sont régulièrement inférieures à celles des années précédentes. Les jeunes n'ont guère envie de rester dans les régions rurales et migrent vers les villes.

Le projet améliorera les systèmes agroforestiers existants dans la culture du café dans 18 coopératives de la COCOCA, une union de coopératives de producteurs de café au Burundi. Pour ce faire, des bananes, des arbres fruitiers et des arbres d'ombrage seront plantés afin de contribuer à la sécurité alimentaire, d'augmenter la fertilité des sols, de réduire l'érosion des sols et de fournir du bois de construction et du bois de chauffage à la population locale.

En outre, les parties prenantes locales seront informées des bonnes pratiques et de la manière d'augmenter les rendements grâce à l'entretien des systèmes agroforestiers, des caféiers et à la mise en place de cultures autonomes. Les agriculteurs recevront également des conseils sur la manière de lutter contre les parasites et les maladies qui peuvent affecter les cultures grâce à des méthodes respectueuses de l'environnement. Le travail de communication sera mis en œuvre par le biais d'écoles d'agriculture nouvellement créées, de fermes de démonstration et d'échanges entre pairs. Les agriculteurs seront encouragés à intégrer les meilleures pratiques dans leurs systèmes agricoles. Des agriculteurs de démonstration sélectionnés proposeront de nouvelles méthodes agricoles et les transmettront à d'autres agriculteurs intéressés.

Durée (phase 1 du projet): 2022 - 2024 (25 mois)

Image: Naturland e.V./ Fabrice Mbonankira
Image: Naturland e.V./ Anne Hessenland

    Contact

    Anne Hessenland

    International
    Afrique de l'Est
    (sans Madagascar)

     +255 711 293 431

    Partenaires du projet

    Financement

    Image d'en-tête: Naturland e.V./ Anne Hessenland