projekte beratung

Projets
Burundi klein
Naturland assiste la fédération burundaise des coopératives de café COCOCA depuis 2014 avec la conversion au bio de deux coopératives de production de café. Ce projet pilote, mené en étroite collaboration avec WeltPartner eG et ayant bénéficié d'un financement de la province allemande du Bade-Wurtemberg, a été étendu à 17 autres coopératives qui bénéficieront d'un soutien technique et scientifique continu. Les conditions de production en 2014 étaient très éloignées du système agroforestier diversifié exigé par les normes de Naturland. Pendant de nombreuses années, aucun arbre ne devait être planté dans les plantations de café au Burundi. Bien que cela soit à nouveau autorisé, une grande partie des connaissances traditionnelles a été perdue au fil des années d'interdicton. Le passage à une culture de caféiers sous ombrage exigé par Naturland dans ses normes pour augmenter la résilience a donc nécessité un service de conseil intensif. Outre les conseils techniques fournis aux deux coopératives, Naturland a également contribué à la mise en place d'un système de contrôle interne. Une relation de confiance avec les principaux acteurs nationaux de l'industrie du café au Burundi a pu être établie au fil du temps pour obtenir leur soutien pour cette initiative bio.
Le nouveau projet a débuté en 2019 et durera probablement jusqu'en juin 2021. L'Université des sciences forestières appliquées (Hochschule für Forstwirtschaft) de Rottenburg, en Allemagne, et la faculté d'agriculture de l'Université du Burundi y sont également impliqué. Le principal objectif de ce projet de recherche appliqué est de fournir un soutien et des conseils sur la mise en place et le développement de systèmes agroforestiers dans les 15 autres coopératives COCOCA avec l'expérience acquise dans le cadre de la coopération avec les deux premières coopératives. Les services de conseil agricole de COCOCA doivent également être étendus en mettant l'accent sur les méthodes de conseil participatives, les écoles pratiques d'agriculture et la création de sites de démonstration. Dix conseillers agricoles supplémentaires vont être employés à cette fin.
 
La culture diversifiée du café dans les systèmes agroforestiers
Naturland continue d'aider le projet en fournissant des conseils sur la conversion à l'agriculture bio afin de faciliter le passage de la culture du café en monoculture à des cultures mixtes durables et variées dans un système agroforestier. Cela signifie que le café est cultivé dans le cadre de cultures mixtes, par exemple parmi les bananiers, les agrumes et autres arbres fruitiers ou les arbres à bois, augmentant ainsi la productivité des petites exploitations. Les agriculteurs récoltent non seulement le café, mais aussi des fruits et d'autres produits tels que le bois de construction et de chauffage pour leur propre usage ou pour la vente sur les marchés locaux. Cela permet d'améliorer la sécurité alimentaire et de générer des revenus supplémentaires. La grande variété de plantes et d'arbres contribue à protéger le sol, à améliorer sa fertilité en créant de l'humus supplémentaire, à réduire l'érosion du sol et à stocker plus efficacement les nutriments et l'eau dans le sol. Ces systèmes de culture sophistiqués réduisent également la pression exercée par les parasites et les maladies, et à l'ère des extrêmes climatiques, ces avantages deviennent de plus en plus importants. Un autre défi à relever lors de la conversion au bio est de garder le contrôle sur la punaise du café. L'effet de cette punaise n'est pas seulement une baisse des rendements de café, mais aussi le fait qu'un seul grain de café affecté peut altérer la qualité de tout un lot de café. Le COCOCA et ses agriculteurs menènt des expérimentations conjointement avec divers extraits de plantes pour voir s'ils peuvent être utilisés pour contrôler la punaise du café. Naturland leur fournit un soutien technique.
 
Recherche et développement se soutiennent mutuellement
Jusqu'à présent, il n'y a guère eu de recherches scientifiques complètes capables de fournir des preuves pour étayer des affirmations générales avec des données empiriques concrètes. Les nouveaux services de conseil agricole sont donc d'une grande aide. Le contenu de la recherche de l'université est très prometteur pour la COCOCA, les producteurs de café et pour Naturland. Elle offre une occasion unique d'évaluer les données scientifiques relatives à l'établissement d'un système agroforestier dès le début en se concentrant sur la façon dont la culture du café dans les systèmes agroforestiers affecte la fertilité du sol, l'équilibre hydrique, l'infestation de parasites et les familles des agriculteurs.
La recherche va également permettre de tirer des conclusions sur l'impact d'un tel projet sur la sécurité alimentaire des familles des petits exploitants, sur la valeur ajoutée qu'il apporte à l'économie locale, et d'identifier les éventuels effets secondaires. Il va également permettre d'élargir et de consolider les recommandations actuelles sur les meilleures cultures à planter.
 
Financé par :
 

Logo WeltpartnerLogo Staatsministerium BWLogo Ministerium Baden WürtenbergLogo SEZ